Orchidée (Traunsteinera)

Par | octobre 31, 2017

Orchidée (Traunsteinera)

Tubercules 2, sphérique. Feuilles sur le tournage, étroit. Inflorescence de capitation, multifloreux. Les fleurs sont très petites, tourné de 180 °, rose ou jaune. Feuilles de fenêtre avec dessus en forme de club. Les pétales intérieurs latéraux se rencontrent au-dessus de la colonne, les autres sont plus ou moins ouverts. Lèvre à 3 patchs, avec un éperon à la racine. Étamine droite, avec un coupleur étroit. Rostellum avec un gros, un seul sac. Crochets 2. Tache de naissance ovale, couvert par un sac, clairement visible après son retrait.

La colonne du genre orchidée (Traunsteinera) avant que (une, b) et après (c, ré) élimination de la pollinisation vue de face (une, c) et sur le côté (b, ré).

J'appartiens seulement au genre des orchidées 2 espèce: orchidée sphérique (Traunsteinera globosa), dont l'aire de répartition couvre les montagnes et les hauts plateaux du sud et du centre de l'Europe, et T.. sphaerica Bad., poussant uniquement dans le Caucase. Cette dernière diffère de notre orchidée avec des fleurs jaunes et une croissance filiforme sur la lèvre.

Peu, les fleurs d'orchidées de couleur rose sont dépourvues de nectar. Pour attirer les insectes nécessaires à la pollinisation, l'inflorescence de l'orchidée est devenue «similaire» en forme et en couleur à celles des autres inflorescences, espèces de plantes mellifères trouvées avec. L'un d'eux est le tireur d'élite au pigeon (Scabiosa columbaria). Semble, que les pointes en forme de massue des feuilles du périanthe d'orchidée sont une imitation des parties génératives du, dépassant du tube de couronne, c'est à dire.. étamines. Scabiosa est pollinisée par les abeilles, trzmiele i Syrphidae. Comme les observations l'ont montré, les abeilles volent vers les fleurs des orchidées, mais ils ne s'assoient pas dessus – à une distance d'env 5-10 mm reconnaissent "la fraude” et ils s'envolent. Ça arrive ainsi, peut-être, grâce au parfum intense des fleurs de cette orchidée. Cependant, d'autres insectes sont attirés et s'assoient sur les fleurs, en faisant des pollinisations. Semble, que l'orchidée «trompe» aussi les insectes pollinisateurs de la gale des forêts (Knautia silratica) et valériane (Valeriana montana). Ces deux espèces végétales sont similaires, inflorescence capitate et une couleur de fleurs similaire. de façon intéressante, il s'agit ici de la substitution géographique des espèces de référence - la valériane est plus fréquente que le driakwi en montagne, dans les basses terres, c'est le contraire. De tels insectes "tricheurs" par une orchidée sont possibles, car partout les espèces modèles sont plus communes qu'elle et tous les insectes ne sont pas capables d'apprendre à éviter l'orchidée.

Comparaison des fleurs (une, ré, g – vue de côté. b, e, h – vue d'en-haut) et formes (c,F ,) orchidée sphérique (Traunsteinera globosa a-c), moquerie de pigeon (Scabiosa columbaria – d-f) et valériane (Valeriana montana – g-i).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *